Petit repertoire des études birmanes en France

 

Dossier réalisé par Guillaume Rozenberg

 

Présentation

Ce dossier n'a pas pour objet de faire un point général sur l'état des recherches sur la Birmanie (Union du Myanmar). Une excellente synthèse, qui dépasse en outre le cadre français, a récemment été proposée par Pierre Pichard et François Robinne en introduction au volume Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot (Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998). Ce volume comporte également une bibliographie indicative des ouvrages et articles concernant la Birmanie parus entre 1985 et 1998.

On a plutôt tenté d'établir ici une sorte de répertoire des études birmanes en France, avec la constitution d'une liste des différentes personnes engagées dans ce domaine (ou qui l'ont été, et dont la contribution passée méritait d'être mentionnée). Le point de vue le plus large a été choisi, avec l'inclusion aussi bien des chercheurs confirmés que débutants, de ceux appartenant à une institution de recherche que de ceux exerçant une autre activité professionnelle mais investis dans les études birmanes. Chacune de ces personnes a répondu à une sollicitation lui demandant de fournir d'abord quelques informations personnelles (nom, âge, adresse électronique, diplôme, situation institutionnelle), ensuite une brève présentation de ses recherches, enfin, le cas échéant, trois à quatre titres de publications. La liste ainsi obtenue n'est cependant pas complète, puisqu'il y manque quelques personnes que nous n'avons pu joindre ou qui ont échappé à nos investigations.

Très brièvement, en introduction à cette liste, on indiquera que les activités françaises de recherche sur la Birmanie gravitent autour d'un noyau stable, la section d'enseignement du birman à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco, Paris). Denise Bernot, doyenne et locomotive des études birmanes en France, initia cet enseignement en 1960. C'est dans les salles de classe de l'Inalco que la plupart des chercheurs se formèrent et se forment encore au birman, découvrant par la même occasion l'histoire et la civilisation du pays. Marie Yin Yin Myint, d'origine birmane, puis Marie-Hélène Cardinaud, devenue maître de conférences et responsable de la section en 1989, furent associées à cet enseignement à partir des années 1970, participant aux travaux déjà entrepris par Denise Bernot pour mettre progressivement en place les instruments nécessaires à la pratique du birman et à l'enseignement : bibliographies, dictionnaires, grammaire, méthodes de langue. Autour de la langue vinrent se greffer d'abord des conférences faites par des intervenants birmans et anglais, puis, dans les années 1980, des enseignements ponctuels délivrés par des spécialistes de la Birmanie, en ethnologie (Bénédicte Brac de La Perrière, François Robinne), en histoire de l'art et archéologie (Catherine Raymond), en bouddhisme (William Pruitt). Cet enseignement à l'Inalco rayonne hors de l'hexagone, puisque plusieurs chercheurs étrangers aujourd'hui spécialistes reconnus de la Birmanie en ont été des étudiants, comme l'historienne portugaise Maria Anna de Barros Serra Marques Guedes ou l'historien luxembourgeois Jacques Leider.

L'équipe de l'Inalco a contribué d'une autre manière encore au développement des recherches sur la Birmanie. En effet, depuis 1974 (époque, rappelons-le, où la Birmanie connaissait un fort degré de fermeture et d'isolement), les enseignants envoient chaque année en Birmanie un de leurs étudiants pour suivre des cours de langue birmane à l'Université (birmane) des Langues Etrangères. Une proportion notable de chercheurs sont ainsi passés par ce sas qui, en offrant la possibilité de demeurer une année en Birmanie, permet de pratiquer intensivement la langue, d'entreprendre des recherches et d'établir divers liens qui facilitent ensuite la poursuite des enquêtes de terrain et les échanges culturels (collecte et envoi de documentation birmane, activités de coopération). 


Répertoire

 

Notes :

Pour des raisons de place, il n'a parfois pas été possible d'intégrer toutes les informations que les personnes sollicitées avaient fournies.

Lorsqu'un diplôme est cité, il s'agit soit du dernier diplôme obtenu, soit du diplôme en préparation (mention 'en cours').

Le DREA (Diplôme de Recherche et d'Etudes Appliquées) est un diplôme spécifique à l'Inalco, équivalent à une maîtrise.

Le DEA (Diplôme d'Etudes Approfondies) est le diplôme universitaire qui suit la maîtrise dans les universités françaises.

 

 

BERNOT, Denise, 78 ans, Linguistique, Professeur émérite

Archiviste paléographe de formation, Denise Bernot est envoyée en 1951-1952, avec son époux ethnographe Lucien Bernot, dans les Chittagong Hill Tracts pour une mission d'étude sur les Marma, population d'origine arakanaise parlant un dialecte archaïque du birman. A son retour, elle entre au CNRS et continue l'étude de la langue birmane, déjà entamée sur le terrain. En 1960, elle inaugure le premier enseignement de birman à l'Ecole des Langues Orientales. Outre ses activités d'enseignement, de compilation de dictionnaires birman-français et de bibliographies birmanes, ainsi que la rédaction de plusieurs manuels, elle a publié de nombreux ouvrages et articles portant sur la Birmanie, principalement dans le domaine de la linguistique et de la littérature. On trouvera une bibliographie complète de son œuvre dans le volume d'hommage qui lui a été récemment dédié.

- Les Khyang des collines de Chittagong (Pakistan oriental). Matériaux pour l'étude linguistique des Chin, Paris : Plon, 1958 (en collaboration avec Lucien Bernot).

-  Bibliographie birmane. Années 1950-1960, Paris : CNRS, 1968.

- Dictionnaire Birman-Français, 15 fascicules, Paris : Selaf/Peeters, 1978-1988 (en collaboration avec Marie Yin Yin Myint).

- Le prédicat en birman parlé, Paris : Selaf, 1980.

- Bibliographie birmane, années 1960-1970 (partie méthodique : 2 volumes ; partie auteurs : 2 volumes), Valbonne : CNRS, 1982-1984.

- Manuel de birman, langue de Myanmar (vol.1 + deux cassettes), Paris : L'Asiathèque, 1990 (en collaboration avec Marie-Hélène Cardinaud et Marie Yin Yin Myint).

- Dictionnaire Français-Birman, Paris : L'Asiathèque, 1997 (en collaboration avec Cristina Cramerotti et Marie Yin Yin Myint).

- Grammaire du birman (vol. 2 du manuel de birman), titre provisoire, Paris : L'Asiathèque, à paraître (en collaboration avec Marie-Hélène Cardinaud et Marie Yin Yin Myint).

 

BRAC de LA PERRIERE, Bénédicte, 42 ans, brac@ext.jussieu.fr, Ethnologie, Chargée de Recherche (CNRS, Laboratoire Asie du Sud-Est et Monde Austronésien, Paris)

Après une thèse de troisième cycle consacrée à l’urbanisation des Birmans à Rangoun ("Une communauté urbaine de Basse Birmanie", Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 1984), Bénédicte Brac de la ¨Perrière a entrepris l’étude du culte de possession adressé au panthéon birman des 37 naq. Après la parution d’une monographie sur ce thème en 1989, elle a poursuivi l’étude systématique des différents aspects de cette composante de la religion birmane, approfondissant notamment l’étude des grands rituels locaux ou festivals de ce culte et de ce qu’ils nous apprennnent sur la configuration symbolique du pouvoir en Birmanie. Elle a également publié plusieurs articles sur certains aspects de la société birmane.

- Les rituels de possession en Birmanie. Du culte d’Etat aux cérémonies privées, Editions Recherche sur les Civilisations : Paris, 1989.

- "La fête de Taunbyon: le grand rituel du culte des naq de Birmanie", Bulletin de l’Ecole française d’Extrême-Orient, 79.2, 1992, pp.201-231.

- "Urbanisation et légendes d’introduction du bouddhisme au Myanmar", Journal des  Anthropologues, n.61-62, automne 1995, pp.41-66.

- "Le nom personnel birman. Son choix et ses usages", D’un nom à l’autre en Asie du Sud-Est (J. Massard-Vincent et S. Pauwels,eds), Karthala : Paris, 1999, pp.227-244.

- "Petite en Myanmar : destin et choix de vie d’une femme birmane", L’énigme conjugale. Femmes et mariage en Asie (J. Cauquelin, ed.), Presses Universitaires Blaise Pascal, 2000, pp.33-50.

 

BRAJON, Anne-Cécile, 28 ans, acbrajon@club-internet.fr, DEA d'Etudes Indiennes (Université Paris III)

Anne-Cécile Brajon vient de terminer un mémoire de DEA intitulé : "Les avatars du stupa en Birmanie (forme et symbolisme), du monument massif au temple". La Birmanie présente notamment la particularité, souligne-t-elle, d'avoir "fondu" le temple dans le stupa, ou l'inverse.

- Les modes de couvrement à Pagan, mémoire de maîtrise, non publié.

 

BRUNEAU, Michel, 60 ans, bruneau@msha.u-bordeaux.fr, Géographie, Directeur de recherches (CNRS, laboratoire Migrinter-TIDE, Bordeaux)

À partir d’une expérience de terrain limitée dans le temps, dans les environs de Mandalay et dans le grand Yangon, Michel Bruneau s'est intéressé à la formation du territoire national birman en utilisant la bibliographie disponible. Il l’a abordé en utilisant le modèle en auréoles concentriques de contrôle décroissant du pouvoir central sur les espaces périphériques, et dans une perspective comparative avec la Thaïlande.

- "Une population lacustre : les Intha du lac Inlé (Etats Shan du Sud, Birmanie), Journal d'Agriculture Tropicale et de Botanique Appliquée, XIX, n.10-11, oct.nov. 1972, pp.401-441.

- "Irrigation et agriculture dans un village de Birmanie Centrale", Cheminements, A.S.E.M.I., 1-4, 1980, pp.211-222.

- "La Birmanie ou la quadrature ethnique", Hérodote, 49, 1988, pp.86-113.

- "La Birmanie, un pays pauvre qui pourrait être riche", Géographie Universelle Belin-Reclus (R. Brunet, dir.), volume 'Asie du Sud Est-Océanie', Livre I : 'Asie du Sud-Est' (M. Bruneau et C. Taillard, dir.), 1995, pp.144-163.

- Planches Rangoun et Birmanie dans le livre-atlas  Asies Nouvelles (M. Foucher, dir.), Paris : Belin, à paraître.

 

CANDIER, Aurore, 26 ans, aurore-cho@wanadoo.fr, Histoire, Doctorat (Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris, en cours)

Aurore Candier prépare un doctorat sur "Réforme et modernité en péninsule indochinoise : la Birmanie de 1825 à 1875". Sont certes étudiées les interactions constantes entre les Britanniques, contrôlant les provinces du Tenasserim et d’Arakan (basse Birmanie) depuis 1824, et les Birmans en haute Birmanie, interactions à l’origine d’emprunts techniques mais aussi d’une certaine dynamique de changement. Cependant, l’arrivée des Occidentaux n’est qu’un des facteurs motivants durant ce demi-siècle. Il existe une réforme qu'Aurore Candier qualifie de traditionnelle en Birmanie, et dont l’un des objectifs est de normaliser le rapport entre Etat et communauté monastique. L'auteur veut ainsi montrer les multiples facettes du réformisme birman dans ces années de tension extrême.

- Un colonialisme sans colonie? Des Français en Birmanie, 1896-1918, mémoire de maîtrise, université de Paris I, 1997, non publié.

- Les tentatives réformistes de 1825 à 1875 en péninsule indochinoise (Birmanie, Siam, Vietnam) : état de la question, mémoire de DEA, Ecole Pratique des Hautes Etudes, 1998, non publié.

- "De la collaboration coloniale : fortune des missions catholiques françaises en Birmanie, 1856-1918", Revue française d’Histoire d’Outre-mer, premier semestre 2000.

 

CARDINAUD, Marie-Hélène, 50 ans, Catherine.Juge@inalco.fr, Maître de conférences de birman (Inalco)

Marie-Hélène Cardinaud, responsable de la section de birman à l'Inalco, se consacre à la préparation d'ouvrages nécessaires à l'enseignement, ainsi qu'à des activités d'enseignement et à leur encadrement administratif. Elle a participé à la rédaction de deux manuels de birman et d'une grammaire. Par ailleurs, ses recherches personnelles portent sur la littérature orale (avec une thèse sur "Le conte de pourquoi en Birmanie", 1983) et sur la littérature birmane en générale.

- "Les contes de pourquoi dans les littératures populaires de Birmanie", Cahiers de l'Asie du Sud-Est, 9/10, 1981, pp.9-65.

- "Cendrillon-Medwé, cinq versions d'un conte", Cahiers de l'Asie du Sud-Est, 12/13, 1983, pp.99-111.

- "Femmes et contes en Birmanie", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.385-391.

- "Contes et comptes en Birmanie", De poids et de mesures. Systèmes métrologiques et sociétés en Asie du Sud-Est, à paraître.

Cf  publications de Denise Bernot et de Marie Yin Yin Myint.

 

CHEW, Anne-May, anne.chew@wanadoo.fr, Histoire de l'art et archéologie, Doctorat (Paris III), membre associé au laboratoire Péninsule Indochinoise (CNRS, Paris)

Les travaux d'Anne-May Chew, dont la thèse soutenue en 1999 porte sur "Les temples excavés de la colline de Po Win en Birmanie centrale (architecture, sculptures et peintures murales)", se situent essentiellement dans le domaine de l'histoire de l'art birman en général et rupestre en particulier : architecture, sculptures et peintures murales du seizième siècle jusqu'à l'époque contemporaine. Ils relèvent également d'une recherche comparative entre les éléments artistiques birmans et ceux des pays voisins, notamment la Thaïlande.

- Shwé-chi-hto, l'art de la tapisserie brodée en Birmanie, Paris : Editions Kailash, 1998 (en collaboration avec Guy Lubeigt).

- "Les peintures du style de Nyaung Yan à Po Win Taung", Arts Asiatiques, n° 55, 2000, pp.26-55.

- "Les oiseaux dans l'iconographie des sanctuaires rupestres de la colline de Po Win en Birmanie", ?, IRSEA/CNRS, à paraître.

- Examples of the Modification of Technical Knowledge in Burma : Western Influence in Rupestrian Architecture during the Colonial Period at Po Win Taung, Paris : L'Harmattan, à paraître.

 

CRAMEROTTI, Cristina, 40 ans, cramerot@idf.ext.jussieu.fr, Conservateur du fonds chinois à la Bibliothèque Interuniversitaire des Langues Orientales (Inalco)

Spécialiste de la bibliothéconomie et des bibliothèques, Cristina Cramerotti a principalement collaboré à la mise en forme de plusieurs dictionnaires birman-français préparés sous la direction de Denise Bernot.

- "La Birmanie en bibliothèques", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.395-401.

Cf publications de Denise Bernot.

 

DE MERSAN, Alexandra, 29 ans, alexdemersan@yahoo.fr, Ethnologie, Doctorat (EHESS, Paris, en cours)

Alexandra de Mersan prépare une thèse centrée sur l'étude de différentes pratiques de la vie sociale (cycle de vie dont noviciat, mariage, funérailles), religieuse et culturelle (cérémonies organisées lors de la construction d'une statue du Bouddha, étude des "génies" locaux, etc…), des Arakanais (Rakhine). Elle s'attache à montrer la spécificité historique et culturelle de cette société, ce qui devrait permettre par la suite une réflexion plus globale sur la société birmane.

-  Les Arakanais : approche ethnologique d'une population de langue birmane, mémoire de DEA, non publié.

 

DESSAINT, William Lang, adresse postale : Le Gévaudan, 8, rue des Chauvets, 48300 Langogne, Ethnologie, Professeur

William Dessaint mène des recherches de terrain en Birmanie depuis 1962. Ses travaux portent principalement sur les Lissou, un groupe montagnard tibéto-birman résidant dans les Etats Shan et Kachin (et également en Chine). Les Lissou, qui pratiquent la culture itinérante sur brûlis, sont demeurés longtemps très mal connus. Dessaint a travaillé pendant plus de trois décennies à l'étude de leur culture, notamment de leur littérature orale.    

- "Strategies in Opium Production", Ethnos, vol.40, n.1-4, 1975, pp.153-168.

- "Pérégrinations à travers la littérature orale lissou (domaine tibéto-birman)", Itinéraires imaginaires, Grenoble : ELLUG, 1986, pp.13-52.  

-"Opium and Labour : Social Structure and Economic Change in the Lisu Highlands" (avec Alain Dessaint), Peasant Studies, vol.19, n.3-4, 1992, pp.147-177.

- Au sud des nuages : mythes et contes recueillis oralement chez les montagnards lissou (tibéto-birmans) (avec Avounado Ngwâma), Paris : Gallimard, 1994.

- "The Lisu, Highlanders of the Salween", Bulletin of the International Committee on Urgent Anthropological and Ethnological Research, Unesco, n.37-38, 1995, pp.12-27.

 

GUILLON, Emmanuel, guillon@club-internet.fr, Etudes mônes, Enseignant de môn (Inalco)

Emmanuel Guillon ne se consacre plus aujourd'hui aux études birmanes à proprement parler, mais suit de très près tout ce qui concerne la Birmanie, où il a vécu au début des années 1970. Outre ses publications sur ce pays, il s'est également intéressé aux "philosophies bouddhistes" (publication d'un Que sais-je? en 1995). Depuis la moitié des années soixante-dix, il s'est spécialisé dans les études mônes.

- Dictionnaire de base français-birman, Rangoon : Dawn Literature Publishing House, 1972 (avec C. Delachet et al.).

- Birmanie, Paris : Seuil (coll. Petite Planète), 1975 et 1984 (avec C. Delachet).

- L'armée de Mara au pied de l'Ananda (Pagan, Birmanie), Paris : Editions Recherches sur les Civilisations, 1985.

- The Mons, a Civilization of Southeast Asia, Bangkok : The Siam Society, 1999.

 

IVANOFF, Jacques, 43 ans, upr191@ivry.cnrs.fr, Ethnologie, Chargé de Recherche (CNRS, Laboratoire Techniques et Culture, Paris)

Jacques Ivanoff, spécialiste des Moken, nomades marins de l'archipel des Mergui (Thaïlande-Birmanie), s'intéresse aux migrations et implantations austronésiennes en Asie du Sud-Est continentale, selon un axe qui conduit de Patani, en Thaïlande du Sud-Est, à Mergui, sur la côte sud-ouest de la Birmanie. Après avoir travaillé et fait sa thèse chez les Moken de Thaïlande, il s'est rendu à Patani pour y diriger un projet interdisciplinaire. En 1997, il a pu se rendre parmi les 800 îles de l'archipel des Mergui et, avec des collègues, il a constitué le Mergui Archipelago Project qui veut établir un relevé le plus systématique possible de cette région encore très difficile d'accès et longtemps fermée à la recherche. Si les Moken sont le lien initial et fédérateur, le MAP s'intéresse également à la construction navale, aux techniques de pêche, à l'adaptation remarquable des Birmans à un "littoral longtemps oublié" (expression de F. Robinne), à l'archéologie et à la botanique.

- Moken, Sea-Gypsies of the Andaman Sea. Post-war Chronicles, Bangkok : White Lotus, 1997 (avec des contributions de F. N. Cholmeley et P. Ivanoff).

- The Moken Boat: Symbolic Technology, Bangkok : White Lotus, 1999.

- "Modern Commercial Development and Economic Specialisation in Mergui and the islands: Conditions for the Emergence and Preservation of Nomad Marine Identity", Coastal Burma in the Age of Commerce, à paraître, Amsterdam.

- "Aperçus d'une évolution technique et rituelle en Basse-Birmanie : de la batellerie à la pêche littorale et inter-îlienne", Techniques et Culture, "Bateaux et Symbolique", n° 35-36, à paraître (avec Lucas Gansser).

 

LEIDER, Jacques, 38 ans, jacques.leider@ci.educ.lu, Histoire, Doctorat (Inalco)

Les intérêts de recherche de Jacques Leider portent sur l’historiographie et l’histoire de la Birmanie entre le quinzième et la première moitié du dix-neuvième siècles. Dans ce contexte large, ses recherches ont surtout porté sur l’histoire de l’ancien royaume d’Arakan qui fit toujours partie de l’ère culturelle birmane sans y être intégré politiquement, recherches qu'il a notamment présentées dans sa thèse sur "Le royaume d'Arakan (Birmanie). Son histoire politique entre le début du XVe siècle et la fin du du XVIIe siècle". L’étude des relations extérieures de la Birmanie et de son intégration dans le vaste espace de l’Océan Indien forme un domaine complémentaire de son travail scientifique.

- "La route de Am. Contribution à l’étude d’une route terrestre entre la Birmanie et le golfe du Bengale", Journal Asiatique, n. 282, 1994, pp.335-370.

- "Taxation et groupes de service sous la royauté arakanaise. Un rapport d'enquête de 1803 d’après un manuscrit de la Bibliothèque nationale de Paris", Aséanie, n.1, 1998, pp.67-89.

- "These Buddhist Kings with Muslim Names - A Discussion of Muslim Influence in the Mrauk U period", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.189-215.

- " “An Account of Arakan Written at Islaamabad (Chittagong) in June 1777 by Major R.E. Roberts” Présentation et commentaire", Aséanie, n.3, 1998, pp.125-149.

 

L’HOMER, François, 36 ans, nainnain@club-internet.fr, DREA de birman (Inalco, en cours)

François L'Homer prépare un mémoire portant sur "les verbes auxiliaires du birman", dont la langue birmane fait un grand usage et qui sont employés soit en tant que verbes, soit en tant que suffixes verbaux et perdent alors leur sens premier de verbe pour acquérir une valeur purement grammaticale.

 

MUNIER, Christophe, 39 ans, adresse postale : Bâchelon 69430 Beaujeu, Archéologie, DEA (Ecole Pratiques des Hautes Etudes, Paris), DREA de birman (Inalco, en cours)

Christophe Munier prépare un mémoire de DREA intitulé "Le Vessantara Jataka dans les peintures murales des grottes bouddhiques de Powin Daung, Birmanie". Au cours d'un séjour à Powin Daung, parallèlement à un travail de copie, il a entrepris un relevé photographique systématique des peintures murales - part d'un projet plus vaste de sauvegarde du patrimoine bouddhique.

 

NUT, Hélène, 40 ans, DREA (Inalco, en cours)

Hélène Nut, actuellement en charge du fonds birman à la Bibliothèque Interuniversitaire des Langues Orientales (Inalco), prépare un DREA sur l'histoire des manuscrits birmans.

 

PASQUET, Sylvie, Histoire, Chargé de Recherche (CNRS, Centre d'Etudes sur la Chine Moderne et Contemporaine, Maison des Sciences de l'Homme, Paris)

Sylvie Pasquet travaille sur l'histoire de la frontière entre la Chine et la Birmanie. Ses recherches envisagent l'histoire des relations entre la Chine et la Birmanie sous l'angle de la diplomatie, matérialisées notamment par des échanges d'ambassades et de cadeaux entre les deux cours. Cependant, dans la pratique, c'est sur la zone frontière - zone d'influences, de contacts, de conflits - que se croisent les divers acteurs impliqués dans le jeu diplomatique : envoyés et chefs indigènes, fonctionnaires provinciaux civils et militaires, marchands et aventuriers. La province chinoise du Yunnan qui jouxte les pays shan et kachin de Birmanie sert d'interface entre les deux pays.

- "Entre Chine et Birmanie. Un mineur-diplomate au royaume de Hulu, 1743-1752", Etudes chinoises, 8.1, printemps 1989, pp.41-68 (première partie) ; 8.2, automne 1989, pp.69-98 (seconde partie).

- "Qianlong chunian de Zhong-Mian guanxi. Qingdai fei zhengshi waijiao huodong zhi yi li" ("Les relations sino-birmanes au début de l'ère Qianlong. Un exemple de diplomatie sauvage sous les Qing"), The Second International Conference on Sino-Foreign Relations (Cheng Liang-sheng, éd.), Tamkang (Taiwan) : Tamkang University (Department of History), 1992, pp.167-173.

- "Image et réalité du système tributaire. L'exemple des confins sino-birmans au XVIIIe siècle", Historiens et géographes, n.340, mai-juin 1993, pp.99-109.

- "Trois princesses chinoises à la cour d'Amarapura. Petite histoire d'une mystification diplomatique (1790)", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.245-259.

 

PICHARD, Pierre, 64 ans, pichboud@sac.or.th, membre de l'Ecole française d'Extrême-Orient (Bangkok)

Architecte de formation, Pierre Pichard effectua avec l’Unesco dans les années 1970 plusieurs missions d’assistance technique pour la conservation de monuments historiques en Thaïlande, en Birmanie, au Bangladesh, au Vietnam et à Malte. Devenu membre de l'EFEO en 1979, il fut chargé par l’Unesco de la coordination internationale du programme de protection du patrimoine culturel de Birmanie (1982-1992). A partir de 1992, il a publié l’inventaire des monuments de Pagan (huit volumes). Nommé maître de recherche en 1992, il a ouvert en 1997 le bureau de l’EFEO de Bangkok dans le Centre d’Anthropologie Sirindhorn et dirige un programme d’étude comparative du monastère bouddhique.

- The Pentagonal Monuments of Pagan, Bangkok : White Lotus, 1990.

- Inventaire des monuments de Pagan, Paris : Unesco-EFEO-Kiscadale, 1 (1992), 2 (1993), 3&4 (1994), 5&6 (1995), 7 (2000).

- "La composition architecturale des temples de Pagan ",  Académie des Inscriptions et Belles-Lettres - Comptes rendus des séances de l’année 1992, avril-juin, 1992, pp.357-374.

- "Entre Ajanta et Mandalay, l’architecture monastique de Pagan ", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.147-167.

 

PRUITT, William, 60 ans, pts@palitext.demon.co.uk, Linguistique et Sciences religieuses, membre de la Pali Text Society

William Pruitt a rédigé une thèse, publiée, sur les nissaya birmans, les nissaya étant des traductions mot à mot du pāli au birman et commentées. Il a également travaillé sur les catalogues de manuscrits birmans à la Bibliothèque du Congrès (Washington, D.C.) et à la bibliothèque du Wellcome Institute (Londres). Il a également aidé à cataloguer les manuscrits birmans de la collection 'Fragile Palm Leaves' (Bangkok).

 

- "Un nissaya birman de la Bibliothèque nationale : étude linguistique", publié en trois parties dans Cahiers de l’Asie du Sud-Est, n.19 (1986), pp.83-119 ; n.21 (1987), pp.7-46 ; n.22 (1987), pp.35-50.

- "The Study of Burmese by Westerners with Special Reference to Burmese Nissayas", The Journal of International Lexicography, Oxford University Press, vol.5, n.4, 1992, pp.278–304.

- Etude linguistique de nissaya birmans (traductions commentées de textes bouddhiques), Paris : Ecole française d’Extrême-Orient, 1995.

- Catalogue of the Burmese-Pali and Burmese Manuscripts in the Library of the Wellcome Institute for the History of Medicine, Londres : The Wellcome Institute for the History of Medicine, 1998 (en collaboration avec Roger Bischoff).

 

RAYMOND, Catherine, 48 ans, raymondcatherine@hotmail.com, Histoire de l'art et archéologie, Enseignante (Inalco)

Catherine Raymond travaille, à partir d'une perspective archéologique, sur l'histoire ancienne et sur le bouddhisme de l'Arakan, tantôt royaume indépendant, tantôt province de la Birmanie. Elle a également exploité les sources hollandaises du dix-septième et dix-huitième siècles afin de montrer la place du royaume de l'Arakan comme un des pays charnières pour la diffusion de l'iconographie bouddhique vers l'Asie du Sud-Est continentale. Elle a récemment lancé un projet de mise en place d'une banque de données sur l'iconographie bouddhique dans les pays du bouddhisme du Theravāda en Asie du Sud-Est continentale, projet qui connaît déjà ses premiers résultats au Laos.

- "Les statues de Dekhinathaka en Birmanie", Cahiers de l'Asie du Sud Est, n.17-18, 1985, pp.197-208.

- "Néologismes birmans dans le domaine de l'archéologie", Disciplines croisées. Hommage à Bernard Philippe Groslier, Paris : Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 1992, pp.291-297.

- "Etude des relations religieuses entre le Sri Lanka et l'Arakan du XIIe au XVIIIe siècles : documentation historique et évidences archéologiques", Journal Asiatique, tome 283, n.2, 1995, pp.469-501.

- "Wathundayé, divinité de la Terre en Birmanie et en Arakan", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.113-127.   

 

ROBINNE, François, 43 ans, robinne@romarin.univ-aix.fr, Chargé de Recherche (CNRS, Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique, Marseille)

François Robinne a longtemps travaillé sur la culture matérielle des Birmans, s'intéressant aux techniques et à l'alimentation. Depuis 1994, il a lancé un projet de recherche sur les relations interethniques dans l'Etat Shan de Birmanie. L'ouvrage qui en a résulté, paru en 2000, traite de la situation dans la région du lac Inle où coexistent six minorités ethniques, relevant de quatre familles linguistiques différentes. L'auteur s'attache à éclairer la relation interethnique, conçue comme une dynamique de rapports de force et de réseaux d'échange, ainsi que le processus favorable à l'apparition d'un groupe dominant.

- Savoirs et saveurs. L'identité culinaire des Birmans, Paris : Publications de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1994.

- "Pays de terre et gens de mer. Logique sociale de la sous-exploitation du domaine maritime en Asie du Sud-Est continentale", Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient, n.81, 1994, pp.181-216.

- "La notion de reste dans le choix du nom personnel en Birmanie (Myanmar)", Aséanie, n.1, 1998, pp.91-105.

- "Formes architecturales et normes cosmiques en Birmanie", Habitat et société (F. Braemer, S. Cleuziou, A. Coudart, éd.), Antibes : Editions APDCA, 1999, pp.27-51.     

- Fils et maîtres du Lac. Relations interethniques dans l'Etat Shan de Birmanie, Paris : CNRS Editions, 2000.

 

ROZENBERG, Guillaume, 28 ans, rozenberg_guilla@hotmail.com, Ethnologie, Doctorat (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, en cours)

Guillaume Rozenberg travaille sur différents aspects du bouddhisme birman contemporain, sa thèse portant principalement sur la sainteté bouddhique. Ses séjours en Birmanie lui ont également permis de collecter des matériaux sur les pèlerinages bouddhiques, les institutions monastiques et la politique religieuse du gouvernement birman actuel.   

 

VITTRANT, Alice, 33 ans, vittrant@vjf.cnrs.fr, Sciences du Langage, Doctorat (Université Paris VIII, en cours)

Alice Vittrant travaille sur la modalité et ses corrélats (temps et aspect) en birman dans une approche comparative (avec d'autres langues tibéto-birmanes). Cela concerne essentiellement les différents morphèmes du groupe verbal, plus quelques structures syntaxiques particulières pour exprimer des modalités (certitude, doute, etc...). Ses recherches s'appuient sur des enquêtes de terrain, des enregistrements de monologues et de conversations faits à Yangon et Pagan, ainsi que sur des romans et textes en langue parlée.

- Les paires verbales en birman, dans une approche contrastive avec d'autres langues, mémoire de maîtrise, non publié.

- Structuration de l'information. Les topiques et les focus en birman, mémoire de DEA, non publié.

 

YIN YIN MYINT, Marie, 56 ans, yym@libertysurf.fr, Enseignante de birman (Inalco)

Outre son activité d'enseignante, Marie Yin Yin Myint a contribué depuis 1972 à la création de tous les instruments de travail pour l'étude du birman : dictionnaires, méthodes de langue, grammaire. Ses recherches personnelles portent sur la langue et la vie des Sino-Birmans. Son époux, M. Sein Aye, a mis au point des polices birmanes pour ordinateurs Mc Intosh et PC.

- "Les immigrés birmans d'origine chinoise à Hong Kong", Cahiers de l'Asie du Sud-Est, 24, 1988, pp.53-65.

- "L'influence du chinois sur le birman", Cahiers de l'Asie du Sud-Est, 26, 1989, pp.89-143.

- Parlons birman, Paris : L'Harmattan, 1993 (en collaboration avec Marie-Hélène Cardinaud).

- "Les Chinois de Birmanie", Etudes birmanes en hommage à Denise Bernot, Paris : Presses de l'Ecole française d'Extrême-Orient, 1998, pp.261-267.

Cf publications de Denise Bernot.

 

Addenda

Les personnes suivantes n'ont pu être jointes :

BERLIET, Ernelle, Archéologie, Doctorat (en cours)

CAO THI, Lieu, Documentaliste (CNRS, Institut de Recherche sur le Sud-Est Asiatique, Marseille)

DUCHEMIN, Vanessa, Archéologie, Doctorat (en cours)

LUBEIGT, Guy, Chargé de Recherche, Géographie (CNRS, laboratoire Péninsule Indochinoise)